L’origine du golf à Saint-Pacôme remonte à 1925 où M. Gérard Power avait construit un mini terrain situé sur les trous no 2 et no 3 du parcours actuel. Ce premier terrain était un neuf trous à normale 3 avec des verts qui étaient confectionnés de terre battue. Malheureusement la faillite de l’entreprise Power, en 1932, causa l’abandon de ce terrain.

En 1970, des mordus formèrent un conseil d’administration temporaire afin de réaliser leur rêve de doter

St-Pacôme d’un véritable terrain de golf.

C’est à l’été 1971 que  le 1er parcours de 9 trous nommé La Pruchière a été ouvert aux golfeurs et ceci grâce

à l’acharnement de M. Armand Pelletier et son équipe.

Un premier système d’arrosage a été mis en place en 1989 sur ce premier parcours et aujourd’hui les 18 trous sont irrigués.

Le projet de construire le deuxième neuf a été mis sur la table à dessin en 1990 et, pendant cinq ans, M. Langis Michaud et une équipe de bénévoles travaillèrent à sa réalisation.

C’est en 1995 que  leurs labeurs furent couronnés de succès en accueillant les premiers golfeurs sur le 2e parcours nommé St-Pacôme.

                          Le Club de golf signe en 1993 un protocole d’entente avec les clubs Optimiste et Lions de St-Pacôme pour former la                           corporation de la salle communautaire. Suite à cette association, le chalet du club fut agrandi et donna naissance au                             Complexe Albert-Royer qui a été nommé ainsi en l’honneur de l’illustre médecin de campagne de St-Pacôme.

 

                           Après plus de 40 ans et grâce à la volonté et au travail acharné d’un  nombre incalculable de bénévoles, les habitants                            du Kamouraska sont fiers que le Club de golf de St-Pacôme soit devenu un actif et un équipement touristique                                         important pour la région.

En plus de générer des retombées économiques importantes, le Club de golf de St-Pacôme permet à tous les mordus de pratiquer leur sport sur un des plus beaux terrains du Bas-St-Laurent.